Menu Content/Inhalt
Accueil
Nécessité d'une protection Version imprimable Suggérer par mail

Nécessité d'une protection

Avertissement 

L'outil qui vous est présenté ci-après ne peut en aucun cas servir pour justifier dans un rapport technique de la nécessité d'une protection contre la foudre. Il ne vous est présenté que pour vous donner un premier avis sur une nécessité éventuelle d'avoir une protection contre la foudre.

Préambule

Pour juger de la nécessité d'une protection, nous utilisons ci-après quelques parties du guide d'évaluation présent dans la norme NF C 17-100 de décembre 1997. Nous avons volontairement utilisé un bâtiment de type rectangulaire, dont la toiture serait plate pour simplifier les calculs, mais il est tout à fait possible de décliner ces calculs pour des bâtiments et des structures de tout type.

Utilisation de l'outil

Densité de foudroiement

 Nous vous demandons ici la densité de foudroiement. C'est le nombre d'impact par km² de la zone où se situe le bâtiment. Cette valeur peut-être trouvée sur différents supports, le plus connu étant 3617 METEORAGE. A ce jour, nous ne connaissons pas de moyen de se la procurer gratuitement.


Si vous ne connaissez pas ou ne trouvez pas la densité de foudroiement de votre zone, vous pouvez également chercher le niveau kéraunique de votre commune. Le niveau kéraunique étant le nombre de jours par an où on entend le tonnerre.


Enfin, pour simplifier votre calcul, nous mettons à votre disposition un outil permettant de vous donner la densité de foudroiement en fonction de votre département. Attention, cette valeur n'est qu'indicative et ne permettra que d'estimer de manière grossière la nécessité d'une protection.

  

Dimensions du bâtiment 

 Il vous est demandé de renseigner les dimensions du bâtiment en mètres. Pour obtenir un résultat plus sévère que celui que vous obtiendriez pour votre bâtiment, vous pouvez utiliser le premier parrallélépipède rectangle qui contiendrait votre bâtiment.

Image

Il vous suffit alors de renseigner la largeur et la longueur puis la hauteur. Ces éléments vont nous permettre de définir une surface de capture, comme présentée ci-dessous

Image

Nous attirons votre attention sur le fait que si des bâtiments ont des surfaces de capture qui se chevauchent, il faut considérer l'intégralité de la surface de capture et donc les bâtiments ne peuvent plus être considérés comme séparés. Ce calcul ne peut alors pas être réalisé par l'outil que nous vous proposons ici en ligne.

Les coefficients d'environnement

Au nombre de 5, ils déterminent la situation de la structure, le type de structure du bâtiment, le contenu, l'occupation et enfin les conséquences d'un foudroiement. En bref, ils servent à déterminer le nombre de coups de foudre acceptable pour une structure donnée.

Les résultats

Les résultats donnés peuvent être de 6 types :

  • Pas de protection nécessaire,
  • Protection nécessaire de niveau IV,
  • Protection nécessaire de niveau III,
  • Protection nécessaire de niveau II,
  • Protection nécessaire de niveau I,
  • Protection nécessaire de niveau I plus mesures complémentaires.

 

Essai de l'outil