Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Astuces & Techniques arrow Electricité arrow Les principaux risques
Les principaux risques Version imprimable Suggérer par mail
Cet article vous présente les principaux risques de l'électricité.

En électricité, nous pouvons citer quatre principaux risques :

  • Le risque d'électrisation ou d'électrocution,
  • Le risque de court-circuit,
  • Le risque d'incendie ou d'explosion,
  • Le risque de démarrage intempestif.

A ces quatre risques, nous pouvons ajouter des risques indirects tels que la chute, l'éblouissement, la projection de matière, des risques chimiques, ...

Nous allons nous intéresser ici essentiellement au risque d'électrisation pour le décrire plus amplement.

Risque d'électrisation et/ou d'électrocution

Pour les puristes, l'électrocution est une électrisation qui a entraîné immédiatement la mort. Peu importe le terme que vous employez pour désigner l'un ou l'autre, l'important est de comprendre ou au moins de connaître ce risque. Dans les deux cas, ce risque est synonyme de passage de courant dans le corps.

Notions de seuil d'intensité

Il semble à peu près évident que le risque va être fonction de la tension et/ou de l'intensité du courant qui va passer dans le corps. Pour ceux pour qui ces notions de tension et d'intensité sont vagues voire totalement inconnues, nous leur proposons de lire en préambule l'article leur énonçant ces quelques notions primordiales de l'électricité. A ces mêmes personnes, nous déconseillons fortement de se lancer dans des travaux de type électriques, étant donné que ces notions sont parfaitement fondamentales.

Les seuils vont être exprimés en intensité. L'intensité va être étroitement liée à une tension, qu'il n'est toutefois pas facile d'estimer. Il existe au moins trois seuils importants :

  • Le seuil de première sensation,
  • Le seuil de non-lâcher,
  • Le seuil de fibrillation ventriculaire.
Le seuil de première sensation

Le seuil de première sensation est le seuil à partir duquel, un individu va commencer à ressentir des piquotements, en clair va commencer à ressentir un passage du courant dans son corps. Pour ce qui est de l'électrisation, ce seuil peut paraître peu important, mais ce genre de sensation peut provoquer par exemple une chute de l'individu si celui-ci se trouve sur une échelle ou dans une situation peu confortable.

Le seuil de non-lâcher

Le seuil de non-lâcher est l'intensité du courant à partir de laquelle, le cerveau ne peut plus commander les muscles qui en sont parcourus. Ce seuil est important puisque c'est le seuil à partir duquel vous ne pourrez plus lâcher un conducteur sous tension, même si vous le voulez.

Le seuil de fibrillation ventriculaire

Le seuil de fibrillation ventriculaire est le seuil à partir duquel votre coeur risque fortement de partir en fibrillation ventriculaire, ce qui est synonyme de mort si des soins ne vous sont pas apportés au plus vite.

Les valeurs
  • Le seuil de première sensation est de l'ordre de 0,5 mA;
  • Le seuil de non-lâcher est de 10 mA
  • Le seuil à partir duquel des phénomènes physiologiques dangereux peuvent apparaître est de 10 mA pour des durées d'exposition supérieures à 2 secondes, jusqu'à 200mA pour des durées d'exposition de 10ms;
  • Le seuil de fibrillation ventriculaire est de 30 mA pour des durées supérieures à 2 secondes jusqu'à 500mA pour des durées de l'ordre de 10ms.

Ces seuils sont valables quels que soient la tension, la nature du courant (alternatif ou continu) et les conditions d'environnement (mouillé ou sec par exemple), par contre ils sont fonction du temps.

Notions de trajet

Le trajet du courant dans le corps est très important. Il semble presque évident qu'un courant qui va passer uniquement dans un bras ne va pas avoir le même impact qu'un courant qui va passer à travers la région cardiaque, la région pulmonaire, la région du cerveau, etc.

Notions de tension

La tension est intimement liée à l'intensité. Toutefois le lien entre ces deux valeurs n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. Une relation comme la loi d'Ohm, U=R.I où U est la tension, R la résistance et I l'intensité ne peut être employée directement pour lier ces deux valeurs. Si on voulait le faire, il faudrait considérer R comme une entité dépendant de la tension (U), des conditions d'environnement (sec/mouillé), de l'état physique de l'individu, de l'individu lui-même et une multitude d'autres facteurs tout aussi importants. Pour simplifier, la législation a retenu une valeur essentielle dépendant des conditions d'environnement, c'est la tension limite de sécurité. Cette tension a pour valeur 50V en alternatif et 120V en continu pour des conditions sèches et respectivement 25V et 60V pour des conditions humides (à l'extérieur, dans une salle de bain). Il y a quelques années, on retenait également 12V pour des conditions mouillées (dans le bain ou la piscine par exemple), mais cette notion a été supprimée.