Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Astuces & Techniques arrow Electricité arrow Les moyens de se prémunir de ces risques
Les moyens de se prémunir de ces risques Version imprimable Suggérer par mail
Cet article vous présente certains moyens de se prémunir des risques cités précédemment

Risque d'électrisation / électrocution

 Différenciation entre contact direct et contact indirect

On fait habituellement une différenciation entre les contacts directs et les contacts indirects. Pour le novice, cette différenciation peut paraître inutile voire être une nouvelle affaire de sémantique peu importante. Il n'en est rien.

Le contact direct

Le contact direct est le fait que l'on touche des parties habituellement sous tension. C'est le cas, si vous touchez un fil dans un tableau électrique, si vous mettez les doigts dans les prises, ...

Le contact indirect

Le contact indirect est le fait que l'on touche des parties métalliques mises accidentellement sous tension. C'est le cas si vous touchez une machine à laver qui présenterait un défaut d'isolement et où la carcasse serait mise sous tension.

On voit que dans le premier cas c'est une imprudence ou une volonté de se faire mal qui va provoquer un danger. Dans le deuxième cas, par contre, apparaît un phénomène accidentnel et la victime n'est pas forcément responsable de ce qui risque de lui arriver.

Pour la suite nous allons définir un terme habituellement employé, celui de pièces nues sous tension. Une pièce nue sous tension est toute partie d'une installation électrique qui est sous tension. Pour un câble cela va être le cuivre (ou l'aluminium) des fils qui est sous tension. Pour un tableau électrique, cela va être le cuivre des fils, mais également les bornes d'un appareil tel qu'un disjoncteur ou un sectionneur, voire un jeu de barres (le jeu de barres étant un système permettant de répartir sur les différents éléments d'un tableau la (les) phase(s), le neutre et la terre . C'est habituellement composé de plusieurs barres de cuivre, d'où son nom.).

Moyens de s'en prémunir

Le contact direct

Les moyens de s'en prémunir sont au nombre de trois :

  • L'obstacle, qui consiste à placer un obstacle entre tout individu et les pièces nues sous tension. C'est le cas de la porte d'un tableau électrique ou des plastrons posés entre les disjoncteurs;
  • L'isolation, qui consiste à mettre un matériau isolant autour des pièces nues sous tension. C'est le cas de l'isolant que l'on retrouve autour des fils dans un câble;
  • L'éloignement, qui consiste à mettre hors de portée les pièces nues sous tension. C'est le cas des lignes haute tension, dont les fils sont à plusieurs mètres de hauteur. Certaines lignes basse tension sont encore dans ce cas dans les régions où les lignes n'ont pas été enterrées.
Le contact indirect

Les moyens de se prémunir des contacts indirects sont variés. Ils dépendent tout d'abord de l'installation électrique et de ses caractéristiques, puis de l'appareil ou la partie d'installation que l'on veut protéger. Dans le cadre d'une maison puisque c'est ce qui nous intéresse, nous avons trois moyens essentiels. Nous rappelons d'ailleurs que les différents articles et conseils que vous retrouvez dans cette rubrique ne peuvent et ne doivent pas servir d'aide-mémoire ou d'outil de travail pour des professionnels. Ces trois moyens sont :

  • Le dispositif différentiel et l'appareil de classe I relié à la terre,
  • L'appareil de classe II,
  • L'appareil de classe II.

Attention ces dispositifs sont essentiellement valables, car à la maison, nous avons ce que nous appelons un régime de neutre TT. Certains de ces dispositifs pourraient ne pas être adaptés à d'autres régimes de neutre que nous pouvons rencontrer dans d'autres installations que les installations domestiques.

Le dispositif différentiel est un appareil de protection que l'on retrouve dans un tableau. Il en existe deux sortes : les interrupteurs différentiels et les disjoncteurs différentiels. On les reconnaît soit parce que c'est inscrit sur l'appareil, soit parce qu'il indique une intensité avec IΔn, souvent exprimé en mA (milliampères). L'appareil de classe I est un appareil qui a une connexion de terre dans son câble d'alimentation. C'est généralement le cas des machines à laver, des fours, des cuisinières électriques...

L'appareil de classe II est un appareil qui a une double isolation ou une isolation renforcée et n'est pas relié à la terre. Ces appareils sont reconnaissables au symbole de double carré présent sur la carcasse de l'appareil : 

Image

Un appareil de ce type peut être à carcasse métalique ou à carcasse plastique. Attention un appareil à carcasse isolante n'est pas forcément de classe II.

 

L'appareil de classe III est un appareil alimenté par un transformateur de sécurité en tr&eagrave;s basse tension (souvent 12 ou 24V) ou par une alimentation de sécurité équivalente (c'est le cas par exemple de certains appareils alimentés par batteries ou piles). Il comporte généralement un symbole du type :

Image

Les appareils qui sortent de ces types ne doivent en principe pas être utilisés. Il existe encore des appareils que l'on trouve aujourd'hui dans des brocantes qui ne sont pas reliés à la terre et n'ont pas de double isolation. Attention, un appareil qui présente une carcasse isolante n'est pas forcément de classe II.

Les autres risques

Risques d'incendie et d'explosion 

En ce qui concerne les risques d'incendie ou d'explosion, ils sont soit réglés en réglant le problème du court-circuit, soit en mettant en place des systèmes spécifiques. Ces systèmes sont essentiellement présents en milieu industriel, où on choisit des matériels en fonction des risques spécifiques. Pour la maison, les risques vont être liés à la présence de gaz, souvent lors d'une fuite de gaz, ou éventuellement à la présence d'essence issue de véhicule ou d'appareils de jardinage. Il est alors bien évident que des parties chaudes d'appareils électriques ou des étincelles (même d'un simple téléphone) peuvent provoquer des désastres comme incendie ou explosion. Des matériaux inflammables doivent également être maintenus loin des parties chaudes des appareils électriques. Ces différentes mesures sont généralement prises par le bon sens.

Risque de court-circuit

Le court-circuit est évité en règle générale par l'utilisation d'isolant adapté à la situation. Ces isolants vont se trouver au niveau des câbles d'alimentation et peuvent être spécifiques si ce sont par exemple des câbles de fer à repasser ou des câbles de four, qui devront être prévus pour résister à de hautes températures. Les risques de court-circuit sont également évités par des systèmes de protection tels que fusibles ou disjoncteur et surtout par l'adéquation entre ces systèmes de protection et les câbles et appareils installés.

Risque de démarrage intempestif

Ce risque est pris en compte au niveau industriel par certains dispositifs de type relayage. En ce qui concerne la maison, puisque c'est toujours ce domaine qui nous intéresse, il faudra veiller soigneusement à bien débrancher les appareils que l'on veut manipuler. Il serait par exemple dangereux de changer la lame d'une scie sauteuse sans vérifier que cette scie est bien débranchée.