Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Astuces & Techniques arrow Electricité arrow Les petits trucs pour bricoler en sécurité
Les petits trucs pour bricoler en sécurité Version imprimable Suggérer par mail

Ce document vous présente quelques éléments pour pouvoir travailler, chez vous, avec un minimum de sécurité.

Connaissance du matériel

Il faut savoir reconnaître les différents éléments d'une installation électrique. Dans une maison, il faudra avant tout travail de type électrique connaître tout d'abord où se trouve le (les ?) tableau électrique qui concerne la partie que l'on veut modifier.

Il faudra ensuite apprendre à reconnaître les appareillages installés. Ce sont les suivants :

  • interrupteur,
  • sectionneur,
  • disjoncteur,
  • dispositif différentiel,
  • le jeu de barres,
  • les fusibles,
  • les autres étant des combinaisons de ces précédents.

Si vous ne les reconnaissez pas, regardez la description de ces appareils.

Identification

Il vous faut un préalable plus que nécessaire avant de vous lancer dans une quelconque aventure de bricolage en électricité : Identifier.

 Avant de faire quoi que ce soit, vous devez reconnaître le terrain, savoir à quoi sert chaque élément du (des) tableau(x) de votre domicile. L'idéal est de pouvoir réaliser un schéma, mais ce n'est pas évident pour des néophytes.

Une solution simple mais efficace est celle-ci :

  1. Numéroter tous les appareillages du tableau
  2. Créer un tableau de cette forme :
Désignation Type d'appareil Aval Remarques 
 1Disjoncteur EDF Disjoncteur sectionneur différentiel Appareil N°2, Appareil N°3 Valeur : 30A, 500mA
 2Général Prises Interrupteur différentiel Appareil N°4 à 7 Valeur 40A, 30mA
 3Général autres départs Interrupteur dfférentielAppareil N°8 à 12 Valeur 40A, 30mA 
 4Prises maison Sud DisjoncteurPrises SdB, douche, WC Valeur 16A 
 5Prises maison Est Disjoncteur  Prise chambre Parents, Bureau, couloirValeur 16A 
 6Prises maison NordDisjoncteur 

Prises chambre enfant, cuisine

Valeur 16A 
 7Prises maison OuestDisjoncteur Prises salon, salle à manger Valeur 16A 
 8Eclairage SudDisjoncteur Eclairage moitié Sud et Est comme prises Valeur 10A 
 9Eclairage NordDisjoncteur Eclairage moitié Nord et Ouest comme prises Valeur 10A
 10Chauffe-eauDisjoncteur Chauffe-eauValeur 20A 
 11Radiateur SudDisjoncteur Radiateurs SudValeur 32A 
 12Radiateur NordDisjoncteur Radiateurs  NordValeur 32A
 

Ce tableau peut suffire si votre installation n'est pas trop complexe. Il donnerait le schéma suivant :

Schema electrique identification

Ce schéma est un schéma de type unifilaire (il n'y a pas un fil représenté par phase, mais juste un câble ou plutôt une canalisation représentée pour phases, neutre et éventuellement terre).

Il manquerait encore les sections de câbles, mais nous verrons cela par la suite.

Travail hors tension

Il est très important de conserver à l'esprit que l'on ne peut travailler avec l'électricité uniquement si on s'est assuré d'être HORS TENSION. Si vous n'en êtes pas convaincu, lisez l'article concernant les risques électriques. Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, contactez-nous ou parlez-en sur le forum, cette conviction est primordiale.

Pour ce faire, il n'existe qu'une seule méthode : LA CONSIGNATION

La consignation

Cette méthode est issue de conseils donnés par le guide UTE C 18-510 qui est dédié aux professionnels. Ici, la méthode est adaptée aux conditions domestiques.

Pour réaliser une consignation, il faut suivre quatre étapes :

  1. Séparation des sources de tension
  2. Condamnation
  3. Identification
  4. Vérification d'absence de tension suivie, éventuellement de la mise à la terre et en court-circuit.

La séparation des sources de tension

Pour simplifier, il faut sectionner et pour cela, il faut utiliser un ou des sectionneurs (voir éventuellement Description des appareils). Nous gardons l'éventualité ici de plusieurs sectionneurs pour ne pas négliger le fait que votre installation pourrait avoir plusieurs sources : le réseau standard et un groupe électrogène et/ou des panneaux solaires ou autre source d'électricité.

A savoir : Les disjoncteurs domestiques satisfaisant à la norme NF C61-410 et/ou NF C 61-440 assurent une fonction de sectionnement. Il faut alors vérifier si cette norme apparaît bien sur le disjoncteur lui-même pour savoir si on peut l'utiliser pour effectuer cette séparation.

Attention :

Il ne faut pas croire qu'un disjoncteur ouvert garantit à chaque fois que les pôles sont bien séparés, ce n'est pas son rôle !!

Rappelez vous que si un appareil n'est que sectionneur, il ne peut couper en charge ! Vous devez pour cela couper avec des disjoncteurs.

 

La condamnation

Cela consiste à mettre un cadenas ou une pancarte sur le sectionneur pour éviter que l'on réenclenche. Ca n'a a priori aucun intérêt à la maison. Mais bon, si vous pensez que quelqu'un de votre domicile peut réenclencher en pensant que "les plombs ont sauté", mettez toujours une pancarte.

L'identification

Encore ! Eh oui, il faut bien vérifier que c'est le bon appareil que vous avez coupé. Vous pouvez essayer par exemple de le refermer et voir si l'endroit où vous travaillez est de nouveau sous tension et de le rouvrir et voir si l'endroit où vous travaillez ne l'est plus; ou encore si vous pouvez suivre les câbles...

Vérification d'absence de tension

C'est un des points clés de la consignation.

Vous devez pour cela vous munir d'un vérificateur d'absence de tension. Vous n'en avez pas... Bon, ben utilisons un voltmètre, ou un multimètre sur le bon calibre (réglé pour mesurer du 220V en alternatif), en tout cas pas de tournevis testeur de phase, à bannir. Assurez vous que le voltmètre est muni de deux cordons de couleur différente et commencez selon cet ordre :

  1. Vérifiez que votre appareil marche en gardant le même calibre et en mesurant un endroit où il y a une tension
  2. Vérifiez qu'il n'y a pas de tension entre chaque conducteur actif
    • Entre la phase et le neutre,
    • ou
    • Entre la phase1 et la phase2, puis entre la phase2 et la phase3, puis entre la phase1 et la phase3, puis entre le neutre et chacune des phases
  3. Vérifiez qu'il n'y a pas de tension entre la terre et la (les) phase(s) puis entre la terre et le neutre
  4. Vérifiez que votre appareil marche encore en gardant le même calibre et en mesurant où il y a une tension

La quatrième étape peut paraître superflue, il n'en est rien. Un fusible peut avoir fondu dans l'appareil dès la première mesure et celui-ci continue à vous dire qu'il n'y a pas de tension.

Dans certains cas, cette vérification d'absence de tension est suivie de la mise à la terre et en court circuit, c'est le cas notamment :

  • en haute tension (>1000V) ou basse tension B (>500V) dans certains cas,
  • s'il y a des câbles de grande longueur,
  • s'il y a risque de tension induite,
  • s'il y a risque de réalimentation,
  • s'il y a des condenstaurs.

A priori, dans une installation domestique standard, vous ne rentrez pas dans ces cas.

Voilà, si vous avez bien respecté ces étapes, vous pouvez travailler en sécurité.

Si vous avez des doutes sur la manière de procéder, regardez les exemples de consignation.